Nouvelle-Zélande 2020 | J6 | Waitomo Caves –> Hobbiton –> Rotorua (partie 2)

Après cet instant photo souvenir, c'est le moment d'atteindre le sommet, de la colline comme de la visite...

Nous y voilà : Bag End.

L'arbre qui surplombe les lieux est le seul du décor à être artificiel. Le tronc est apparemment authentique, mais toutes les feuilles sont synthétiques et peintes à la main... Elles ont même dû être repeintes juste avant le début du tournage sur demande de Peter Jackson, leur couleur ne correspondant plus à la saison par rapport à l'époque à laquelle le décor avait été validé !

L'envie de franchir la porte est quand même très forte, mais je ne sais pas si Bilbo serait d'accord. Bilb'ok ?

Les fans identifiaient les hobbitants de chaque trou, mais je vous avoue que je ne m'y connais pas assez pour ça...

C'est le moment de redescendre de l'autre côté de la colline. L'occasion d'une anecdote : il a fallu deux ans pour construire en dur tous ces décors, suite à quoi les séquences de la trilogie du Hobbit ont été filmées sur place durant... 12 jours.

Le détail est poussé jusqu'à la fumée qui sort réellement des cheminées. On a du mal à croire que tout ça est faux, on y voit que du feu !

Et dire que les abeilles ne se rendent même pas compte qu'elles sont là hobbit-iner toutes ces magnifiques fleurs au beau milieu d'un décor de cinéma !

Une petite verte pour terminer, et c'est le moment de fermer la porte sur cette collection Lire la suite

Nouvelle-Zélande 2020 | J6 | Waitomo Caves –> Hobbiton –> Rotorua (partie 1)

C'est parti pour ce sixième jour en Nouvelle-Zélande avec, une fois de plus, un joli programme ! En effet, l'objectif de la journée sera la visite de Hobbiton, lieu étant apparu comme The Shire (ou La Comté pour les vilains amateurs de VF) dans les deux trilogies tolkienesques de Peter Jackson. Après ça, la route se poursuivra jusqu'à Rotorua, mon étape pour les quelques jours à suivre, connue comme le "Yellowstone de Nouvelle-Zélande".

Voilà ce que ça donne une fois tout ça placé sur une carte...

C'est cette fois un véritable bus Kiwi Experience (et pas un modèle de location asthmatique) qui nous attend sur le parking de l'hôtel. Contrairement au groupe avec qui je voyageais précédemment, ici le cliché de Kiwi Experience est bien respecté puisque ce sont des voyageurs à la moyenne d'âge plutôt jeune avec qui je partagerai cette étape.

Comme je vous l'ai déjà expliqué, la méthode de réservation d'activités de Kiwi Experience est un peu archaïque, avec des feuilles volantes qui passent à travers le bus. En l'occurence, celle pour réserver la visite de Hobbiton était passée dans le bus lors de l'étape Hot Water Beach --> Waitomo, mais je ne pouvais pas m'y inscrire vu que je restais une nuit de plus à Waitomo et ne serait donc pas avec le même groupe à Hobbiton. J'ai donc dû commencer cette journée en allant discuter avec notre nouveau chauffeur-guide pour savoir s'il restait une place pour m'inscrire en dernière minute à la visite d'Hobbiton du … Lire la suite

Nouvelle-Zélande 2020 | J5 | Waitomo Caves (partie 3)

De retour au parking, je m'engage sur la rando pour rentrer jusqu'à Waitomo. Deux heures annoncées ; ça tombe bien, c'est exactement ce qu'on m'avait dit au visitor center.

On commence par passer devant le stock de bouées de Black Water Rafting - j'imagine que c'est ici qu'ils sortent de l'eau.

Je vous avoue que sur le moment j'y comprenais plus rien à la configuration de cette fameuse Ruakuri Cave : entre les deux parcours de Black Water Rafting, la visite à pieds et l'entrée condamnée parce que "tapu", elle a combien d'accès cette connerie de grotte ? Puisque je tenais absolument à avoir la réponse, j'ai fait de longues recherches sur le web et j'ai fini par dénicher un plan complet de la grotte à la fin d'un très long document de l'University of Waikato.

Le précieux plan d'ensemble avec les parcours du Black Abyss, du Black Labyrinth et de la visite à pieds ! La réponse semble donc être qu'il y a une petite dizaine d'accès différents...
[source : University of Waikato]

Dès que la densité d'arbres diminue un peu, on a l'impression qu'on va apercevoir un hobbit, non ? Mais ça, ça sera pour demain...

Par endroits, l'eau de la rivière suivie durant quasiment toute la randonnée a cette étonnante turpidité (ouais, je place des mots savants maintenant !)

Un peu plus loin, on retrouve une rivière beaucoup plus classique - c'est b'eau aussi

Le chemin quitte alors le bord de la rivière pour s'aventurer légèrement sur … Lire la suite

Nouvelle-Zélande 2020 | J5 | Waitomo Caves (partie 2)

J'ai rendez-vous dans quelques minutes pour la dernière visite de grotte de la journée, Ruakuri Cave. Le chauffeur de la navette me disait qu'il serait peut-être dans les parages et pourrait m'y conduire, mais bon, il y a cinq minutes de marche pour y arriver, du coup je pense que je peux y arriver tout seul...

Pour vous situer, l'endroit où je suis actuellement compte un parking, Aranui Cave et deux départs de randonnées, le Ruakuri Natural Tunnel (une petite boucle d'une demi-heure) et le Waitomo Walkway, qui permet de rentrer à pied jusqu'à Waitomo.

A 5 minutes de là se trouve un autre grand parking, un visitor center très récent et l'entrée de Ruakuri Cave - entrée qui ne passe pas inaperçue :

Ca fait pas super naturel tout ça...
[source : Google Street View]

Et pour cause, c'est une entrée fabriquée par l'homme, inaugurée en 2005. J'avais entendu dire que l'intérieur avec sa rampe descendant jusqu'à la grotte en elle-même faisait penser à un repère de méchant de James Bond, et le moins qu'on puisse dire c'est que c'est tout à fait ça :

Des gouttelettes d'eau sont lâchées depuis le plafond et viennent s'écraser sur le caillou posé au centre de la spirale, en bas, ce qui permet apparemment de faire une transition entre le niveau d'humidité de l'intérieur et de l'extérieur de la grotte
[photo : cambridge.co.nz|

Mais pourquoi donc avoir construit un truc aussi impressionnant ? Il se trouve que l'entrée / sortie de la … Lire la suite

Nouvelle-Zélande 2020 | J5 | Waitomo Caves (partie 1)

Réveil pas trop matinal en cette nouvelle journée du côté de Waitomo. Petit-déjeuner sur le pouce avec des achats de la veille et me voilà parti en direction de la grotte la plus célèbre des environs, Waitomo Glowworm Caves. Ca tombe bien, c'est à environ 500 mètres de l'hôtel !

Comme je vous l'ai déjà expliqué, c'est la même compagnie qui gère le Black Water Rafting et les visites de trois grottes. Il y a un pass permettant de visiter les trois grottes en une journée (dont le prix est vraiment pas donné...), mais sur leur site web c'était pas vraiment clair si c'était réalisable sans voiture. Au guichet, la vendeuse me confirme que oui ; je commencerai par Waitomo Glowworm Caves puis une navette viendra me chercher et m'emmènera vers l'entrée des deux autres grottes. Parfait !

Comme je vous l'ai aussi déjà dit (décidément !), Waitomo Glowworm Caves c'est la grotte qui est visitée par la majorité des touristes de passage dans le coin, puisqu'elle est très facile d'accès et que le tour est bouclé en une heure. Du coup il y a pas mal de monde au visitor center (tout neuf et à l'architecture très moderne) d'où des tours guidés partent toutes les 10 ou 15 minutes.

Le visitor centre que j'avais même pas pensé à prendre en photo (merci Wikipedia !) avec, sur la gauche, l'accès à la grotte
[source : Wikipedia]

Une fois mon heure de passage arrivée, le guide nous rappelle les règles, à … Lire la suite

Nouvelle-Zélande 2020 | J4 | Hot Water Beach –> Karangahake Gorge –> Waitomo Caves (partie 4)

Le toboggan franchi, qu'est-ce qu'il nous reste à voir dans cette grotte ? Encore quelques glowworms, évidemment, tout ça alors que l'on se trouve maintenant dans un niveau d'eau bien plus bas qui fait qu'on peut marcher à peu près normalement.

Sinon, il y aura aussi, dans le désordre :

  • Une deuxième pause à base de boisson énergisante et de chocolat
  • La rencontre avec la charmante mascotte des lieux, l'anguille Cecil, systématiquement présente au même endroit depuis des années (c'est ce qui arrive quand t'es bloqué entre deux cascades... reste à savoir comment elle est arrivée là)
  • Un arrêt vidange puisque, point sur lequel ont bien insisté nos guides, la règle numéro un c'est pas de pipi dans la combi (quelle surprise !)
  • Un petit saut
  • Une pause shooter au pub du coin - bon, c'était virtuel tout ça, en simulant le verre avec un caillou...
  • ... mais ça a tout son sens puisqu'on a fait ça avant de s'engager dans une partie de la grotte qui portait un nom du style "ruelle des gros bourrés", un passage où le sol est bien accidenté et où tu vois pas grand chose à travers l'eau, ce qui fait que tu ne peux traverser l'endroit qu'en titubant.
  • Un choix final entre deux itinéraires pour rejoindre une des sorties - on a choisi le plus aventureux, qui nous a permis de terminer en escaladant quelques cascades... en escascadant devrais-je donc dire

Allez, je vous montre tout ça.

Voilà à quoi va ressembler le Lire la suite

Nouvelle-Zélande 2020 | J4 | Hot Water Beach –> Karangahake Gorge –> Waitomo Caves (partie 3)

Eh oui, à peine la lampe frontale éteinte, on se retrouve dans la nuit ce qui permet une première rencontre avec les fameux glowworms. Mais qu'est-ce que c'est donc que des glowworms Jamy ? Eh bien Fred, littéralement ça se traduirait par vers luisants, mais en français "ver luisant" c'est le nom que l'on donne à des coléoptères volants. Ce que l'on trouve dans les grottes néo-zélandaises, et que l'on trouve d'ailleurs uniquement là-bas, ça n'est absolument pas ça. Ce sont en fait des espèces de vers, accrochés au plafond, desquels pendent des filins bioluminescents qui produisent une lumière bleue-verte.

Le vrai nom de l'espèce c'est arachnocampa luminosa, mais glowworms ça sonne pas mal aussi non ?

En tout cas nous voici maintenant assis dans la pénombre de la grotte, en attendant que les suivants fassent leur descente en rappel, admirant de façon émerveillé (parce que c'est quand même vraiment étonnant comme bestioles !) nos nouveaux amis luisants.

Le dernier voyageur arrivé, la deuxième guide nous rejoint. On va sobrement dire qu'elle est descendue un peu plus rapidement que nous...

C'est le moment d'abandonner nos premiers glowworms, de descendre quelques marches et d'avancer jusqu'à la prochaine aventure...

...une tyrolienne !

Avant que chacun ne s'élance, explications rapides sur ce qui va nous arriver. En attendant notre tour, on fait un peu connaissance avec la guide. J'en profite d'ailleurs pour signaler qu'on a eu de la chance (à moins qu'ils soient tous comme ça), on est tombé sur un duo vraiment … Lire la suite

Nouvelle-Zélande 2020 | J4 | Hot Water Beach –> Karangahake Gorge –> Waitomo Caves (partie 2)

Le deuxième tunnel, tout comme le premier d'ailleurs, n'est pas du tout éclairé, pour rajouter à l'aspect aventurier du truc - ou juste parce qu'il y avait pas d'électricité dans le coin en fait. En dehors du chemin principal qui reste relativement éclairé par l'entrée et la sortie, il y a des tunnels qui s'enfoncent jusqu'on ne sait où. Tout n'est pas visitable (vu que c'est une ancienne mine, j'imagine qu'il y a une bonne longueur de galeries), mais évidemment on n'a pas pu s'empêcher d'explorer à la lumière des flashs de nos téléphones un petit bout de cet endroit plutôt impressionnant et où il fait bien sûr nuit noir.

La vue avant d'entrer dans le tunnel. Tunnel-e vois peut-être pas, mais là en bas c'est le prochain pont suspendu qui nous attend.

Depuis le tunnel, des galeries perpendiculaires mènent à des petites "fenêtres" creusées dans la roche - d'où le nom de la randonnée, Windows walk. A l'époque ça servait pas à alimenter l'Instagram des touristes, c'était plus simplement utilisé pour balancer les gravats.

Il y avait une sorte de téléphérique qui traversait la gorge à l'époque (et dont un bout de l'arrimage est encore visible quelque part au long de la randonnée), mais là j'aurais du mal à vous dire où il se trouvait précisément. Ma mémoire s'en-gorge...

Après être sortis du tunnel et descendus un peu, nous voilà au pont qui nous permettra de traverser la gorge et de revenir par l'autre rive. Attendez-moi, j'a-rive !

L'autre Lire la suite

Nouvelle-Zélande 2020 | J4 | Hot Water Beach –> Karangahake Gorge –> Waitomo Caves (partie 1)

Le départ de la journée est fixé à 7h30 - et, bonne nouvelle, les retardataires d'hier semblent avoir compris la leçon !

Le jour d'avant notre guide-chauffeur avait fait passer à travers le bus les feuilles pour s'inscrire à l'activité de cet après-midi : la visite d'une des grottes de la région de Waitomo. Je sais pas ce qui m'a pris, mais j'avais choisi la plus courte des deux visites. Le soir précédent, en profitant des 100 Mo (ou un truc du style) de WiFi offert par le camping pour faire quelques recherches, j'ai remarqué que c'était un choix complètement con et que j'aurais clairement dû prendre la visite la plus longue. Bonne nouvelle, en discutant avec notre chauffeur il me dit qu'il peut encore modifier la réservation. Ouf !

Mais d'ici l'arrivée aux grottes il y a encore quelques heures de route et un arrêt prévu à la Karangahake Gorge. Pour s'y rendre, on va revenir sur nos pas en empruntant la même route que la veille : la fameuse route de montagne... Si le bus n'a évidemment pas pu être réparé pendant la nuit, il fait encore relativement frais en cette heure matinale et on arrive à avancer en limitant les problèmes mécaniques, au prix de quelques arrêts sur le côté de la route de temps en temps pour économiser les capacités de ce bus asthmatique.

On the road again !

Petite photo à travers la vitre du bus... La météo est toujours au beau fixe !

Juste … Lire la suite

Nouvelle-Zélande 2020 | J3 | Auckland –> Hot Water Beach & Cathedral Cove (partie 2)

Et nous voilà donc de l'autre côté de l'arche...

De ce côté là non plus on peut pas vraiment dire que ça soit moche !

En face de l'arche, il y a ce rocher à la forme plutôt étrange...

Et voilà les deux curiosités du coin réunis sur ce que je vais appeler un panoram'arche !

Vous avez peut-être déjà vu cet endroit dans le deuxième film de la trilogie Narnia ou alors dans le clip de Can't Hold Us par Macklemore & Ryan Lewis. Personnellement ça n'était pas mon cas vu que je ne suis fan ni de l'un ni de l'autre, donc la découverte était totale !

Evidemment, dur de résister plus longtemps à l'attrait de la baignade vu le cadre paradisiaque et la température ambiante ! Cela dit, les eaux du coin grouillent de raies (Odile de leur prénom)...

Re-passage de l'autre côté de l'arche. En revoyant les photos, je regrette finalement un peu de ne pas avoir découvert les lieux en kayak...

Dernier coup d'oeil sur cet endroit sublime et il est temps de se mettre en route pour la m'arche retour

Vous reprendrez bien quelques photos de la vue ?

Le chemin a une fâcheuse tendance à n'être absolument jamais plat...

...ce qui du coup a tendance à bien nous faire transpirer. Résultat, aux deux tiers du chemin, en voyant une flèche indiquer un point de vente de boissons fraîches, on n'a pas hésité longtemps ! De quoi boire un petit jus de pastèque avec Lire la suite