Chronique n°13 – 15.09.2020

Brasserie : Alefarm
Bière : Forever Eternal
Pays : Danemark
Alcool : 5.00 %
Conditionnement : cannette 440 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 6.50 CHF
DLUO : 25/11/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : août 2020

Magnifique étiquette pour cette pale ale houblonnée à coup d'ihaho 7 et de citra.

Odeur avec un bon équilibre entre le malt, le fruité et une touche de paille. Goût avec un malt à nouveau très présent, du houblon et une bonne dose d'amertume finale, sans oublier quelques notes épicées (à nouveau la paille peut-être ?).

Bon équilibre d'ensemble même si elle ne restera pas Eternallement dans mes souvenirs. Pour ça, il Forêver mieux.


Brasserie : Bosteels
Bière : Tripel Karmeliet
Pays : Belgique
Alcool : 8.40 %
Conditionnement : bouteille 330 ml
Provenance : Amstein
Prix : -
DLUO : 25/07/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : août 2020

Dans la catégorie "classique des classiques belges", j'avais déjà parlé de l'Orval il y a quelques temps, je passe donc à une autre bière que je n'avais plus bue depuis très longtemps, la fameuse triple belge Tripel Karmeliet.

Petit détail amusant, autant elle est très bien notée sur Untappd (4.00), autant la plupart des beer geeks que je connais adorent la détester. Alors, mon verdict, Karmelire permet évidemment d'avoir réponse à tout ?

Déjà faut dire qu'elle a vraiment de la gueule avec son effervescence et sa mousse absolument superbe - le fait de le … Lire la suite

Chronique n°12 – 19.08.2020

En voilà une qui avait pas envie de se laisser boire... Je l'ai retrouvée ayant explosé dans mon armoire-cave, salissant toutes ses congénères dans l'affaire, avec à peine 50 des 440 ml restant à l'intérieur. L'origine de tout ça est apparemment une machine qui a mal fermé la cannette...

De tout de façon, une bière avec un nom pareil, je savais qu'il fallait pas Tabler dessus !


Brasserie : Anspach & Hobday
Bière : The English Pale
Pays : Angleterre
Alcool : 4.00 %
Conditionnement : cannette 330 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 3.80 CHF
DLUO : 24/03/2021
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : juillet 2020

Celle-là, elle n'a pas explosé ! Mais ça aurait peut-être été mieux... En effet, au nez, pas grand chose n'explose de cette pale ale : les notes herbeuses sont plutôt puissantes mais assez peu subtiles.

Au goût c'est pire : le côté herbeux est franchement peu agréable, accompagné d'une mini touche citronnée, l'ensemble restant ultra basique.

On est là sur une bière de pub qui fait Pale figure...


Brasserie : WhiteFrontier
Bière : µIPA - Simcoe, calypso, lemondrop
Pays : Suisse
Alcool : 1.30 %
Conditionnement : bouteille 330 ml
Provenance : La Mise en Bière (webshop)
Prix : 4.37 CHF
DLUO : 31/08/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : juillet 2020

Une IPA à 1.3 %, voilà un concept sympathique. J'ai été un peu surpris au décapsulage d'entendre un gros bruit de gaz, mais … Lire la suite

Nouvelle-Zélande 2020 | J6 | Waitomo Caves –> Hobbiton –> Rotorua (partie 2)

Après cet instant photo souvenir, c'est le moment d'atteindre le sommet, de la colline comme de la visite...

Nous y voilà : Bag End.

L'arbre qui surplombe les lieux est le seul du décor à être artificiel. Le tronc est apparemment authentique, mais toutes les feuilles sont synthétiques et peintes à la main... Elles ont même dû être repeintes juste avant le début du tournage sur demande de Peter Jackson, leur couleur ne correspondant plus à la saison par rapport à l'époque à laquelle le décor avait été validé !

L'envie de franchir la porte est quand même très forte, mais je ne sais pas si Bilbo serait d'accord. Bilb'ok ?

Les fans identifiaient les hobbitants de chaque trou, mais je vous avoue que je ne m'y connais pas assez pour ça...

C'est le moment de redescendre de l'autre côté de la colline. L'occasion d'une anecdote : il a fallu deux ans pour construire en dur tous ces décors, suite à quoi les séquences de la trilogie du Hobbit ont été filmées sur place durant... 12 jours.

Le détail est poussé jusqu'à la fumée qui sort réellement des cheminées. On a du mal à croire que tout ça est faux, on y voit que du feu !

Et dire que les abeilles ne se rendent même pas compte qu'elles sont là hobbit-iner toutes ces magnifiques fleurs au beau milieu d'un décor de cinéma !

Une petite verte pour terminer, et c'est le moment de fermer la porte sur cette collection Lire la suite

Nouvelle-Zélande 2020 | J6 | Waitomo Caves –> Hobbiton –> Rotorua (partie 1)

C'est parti pour ce sixième jour en Nouvelle-Zélande avec, une fois de plus, un joli programme ! En effet, l'objectif de la journée sera la visite de Hobbiton, lieu étant apparu comme The Shire (ou La Comté pour les vilains amateurs de VF) dans les deux trilogies tolkienesques de Peter Jackson. Après ça, la route se poursuivra jusqu'à Rotorua, mon étape pour les quelques jours à suivre, connue comme le "Yellowstone de Nouvelle-Zélande".

Voilà ce que ça donne une fois tout ça placé sur une carte...

C'est cette fois un véritable bus Kiwi Experience (et pas un modèle de location asthmatique) qui nous attend sur le parking de l'hôtel. Contrairement au groupe avec qui je voyageais précédemment, ici le cliché de Kiwi Experience est bien respecté puisque ce sont des voyageurs à la moyenne d'âge plutôt jeune avec qui je partagerai cette étape.

Comme je vous l'ai déjà expliqué, la méthode de réservation d'activités de Kiwi Experience est un peu archaïque, avec des feuilles volantes qui passent à travers le bus. En l'occurence, celle pour réserver la visite de Hobbiton était passée dans le bus lors de l'étape Hot Water Beach --> Waitomo, mais je ne pouvais pas m'y inscrire vu que je restais une nuit de plus à Waitomo et ne serait donc pas avec le même groupe à Hobbiton. J'ai donc dû commencer cette journée en allant discuter avec notre nouveau chauffeur-guide pour savoir s'il restait une place pour m'inscrire en dernière minute à la visite d'Hobbiton du … Lire la suite

Chronique n°11 – 29.07.2020

Brasserie : WhiteFrontier
Bière : Apricoïd
Pays : Suisse
Alcool : 5.00 %
Conditionnement : bouteille 330 ml
Provenance : Satellite
Prix : (pas noté)
DLUO : 30/06/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : juillet 2020

Ca faisait deux épisodes qu'il n'y avait plus de WhiteFrontier, ça commençait à faire long, non ? Et du coup, pour me rattraper, les re-voilà avec une bière à laquelle j'ai participé de façon extrêmement investie : j'ai versé un sac de malt (ouais, quel boulot tentaculaire !).

En effet, c'est une collaboration entre WhiteFrontier et notre bon vieux bar Satellite que voilà, brassée du côté de Martigny le 3 mai 2019 pendant une journée qui a bien évidemment été extrêmement sympathique.

J'en ai bien sûr bu pas mal l'an passé, là la date "limite" vient d'être franchie (juin 2020), donc j'en profite pour boire mon avant-dernière bouteille... je garderai la dernière encore quelques temps pour voir comment elle va évoluer.

Il s'agit d'un kettle sour aux abricots du Valais habilement nommé Apricoïd (Satellite mène aux astéroïdes qui, mélangés aux abricots, donnent... un apricoïd !). Ca sent bon l'abricot bien mûr et ça en a évidemment le goût aussi, même si j'ai l'impression qu'en vieillissant la jolie acidité fruitée a gagné du terrain. C'est super rafraîchissant, vraiment très agréable, sessionable jusqu'à plus soif, bref, je ne suis pas forcément objectif, mais j'aime vraiment beaucoup.

A signaler qu'à la fin de la journée de brassage (et donc après quelques bières), le … Lire la suite

Nouvelle-Zélande 2020 | J5 | Waitomo Caves (partie 3)

De retour au parking, je m'engage sur la rando pour rentrer jusqu'à Waitomo. Deux heures annoncées ; ça tombe bien, c'est exactement ce qu'on m'avait dit au visitor center.

On commence par passer devant le stock de bouées de Black Water Rafting - j'imagine que c'est ici qu'ils sortent de l'eau.

Je vous avoue que sur le moment j'y comprenais plus rien à la configuration de cette fameuse Ruakuri Cave : entre les deux parcours de Black Water Rafting, la visite à pieds et l'entrée condamnée parce que "tapu", elle a combien d'accès cette connerie de grotte ? Puisque je tenais absolument à avoir la réponse, j'ai fait de longues recherches sur le web et j'ai fini par dénicher un plan complet de la grotte à la fin d'un très long document de l'University of Waikato.

Le précieux plan d'ensemble avec les parcours du Black Abyss, du Black Labyrinth et de la visite à pieds ! La réponse semble donc être qu'il y a une petite dizaine d'accès différents...
[source : University of Waikato]

Dès que la densité d'arbres diminue un peu, on a l'impression qu'on va apercevoir un hobbit, non ? Mais ça, ça sera pour demain...

Par endroits, l'eau de la rivière suivie durant quasiment toute la randonnée a cette étonnante turpidité (ouais, je place des mots savants maintenant !)

Un peu plus loin, on retrouve une rivière beaucoup plus classique - c'est b'eau aussi

Le chemin quitte alors le bord de la rivière pour s'aventurer légèrement sur … Lire la suite

Chronique n°10 – 10.07.2020

Brasserie : BrewDog
Bière : Anarchist Alchemist
Pays : Ecosse
Alcool : 16.50 %
Conditionnement : bouteille 330 ml
Provenance : BrewDog (webshop)
Prix : 9.06 CHF
DLUO : 22/03/2021
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : juillet 2020

J'ai l'habitude de "fêter" les passages de chiffre rond avec BrewDog, qui était à mes débuts dans la bière ma brasserie préférée, du coup j'ai poursuivi la tradition en buvant une de leur "bière délire" : une triple IPA à 16.5 %. Elle se retrouve en 5ème position des bières les plus fortes que j'aie bues, avec d'ailleurs deux BrewDog devant elle, dont une à égalité pour la 1ère place (la fameuse Hop Shot en bouteille de 110 ml à 20 %).

A signaler que la bouteille est pas récente (commandée en avril 2019) mais que la DLUO est en mars 2021 seulement.

A l'odeur, l'alcool est immédiatement très présent, accompagné de notes de prunes et... c'est tout. Bref, impossible de reconnaître qu'on a là affaire à une IPA. L'étiquette parle de fruits tropicaux, de mandarine, de pamplemousse, de raisin blanc et d'orange. Hmmm, ben non.

Mais alors, est-ce que l'Alchémie fonctionne mieux au goût ? A la première gorgée j'ai eu l'impression de boire du miel de sapin très liquide ! C'est ultra sucré et orienté sur des notes de pin, avec donc évidemment un côté très résineux. Y'a pas mal de caramélisé perceptible aussi, mais étonnamment peu d'alcool. C'est puissant, mais fortement déséquilibré.

Avec sa consistance … Lire la suite

Chronique n°9 – 29.06.2020

Brasserie : Omnipollo + J. Wakefield
Bière : Brush - Version européenne
Pays : Suède + USA
Alcool : 12.00 %
Conditionnement : bouteille 330 ml
Provenance : Saveur Bière
Prix : 3.33 CHF
DLUO : 04/09/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : juin 2020

Un stout collab entre les "controversés" (par certains crafteux, moi j'ai rien contre eux) Omnipollo et J. Wakefield, dont je vous ai déjà dit il y a deux chroniques à quel point je les adorais depuis le dernier Lyon Bière Festival.

La collab d'origine est apparemment régulièrement re-brassée (même si celle-là date d'il y a un moment : elle était dans mon calendrier de l'avent Saveur Bière 2017...) et ce en deux versions : une par J. Wakefield aux USA et l'autre chez les célèbres De Proef sous la "supervision" d'Omnipollo.

Apparemment c'est brushé, pardon brassé, avec de la gousse de vanille, du cacao, du café aux noisettes et des piments. Et quand on le sait, on a évidemment tendance à sentir tout ça ! Aux nez, les trois premiers éléments prennent le dessus, tandis qu'au goût c'est le piment qui domine, mais l'ensemble reste cela dit équilibré, se mariant bien avec le côté torréfié sans oublier l'alcool qui renforce tout ça.

C'est plutôt bon, à ranger dans la catégorie "bière dessert", bien équilibrée mais pas totalement foufou à tout casser comme Brush Willis (yippee ki yay, voilà un mauvais jeu de mot !). Je serais curieux de goûter la version … Lire la suite

Nouvelle-Zélande 2020 | J5 | Waitomo Caves (partie 2)

J'ai rendez-vous dans quelques minutes pour la dernière visite de grotte de la journée, Ruakuri Cave. Le chauffeur de la navette me disait qu'il serait peut-être dans les parages et pourrait m'y conduire, mais bon, il y a cinq minutes de marche pour y arriver, du coup je pense que je peux y arriver tout seul...

Pour vous situer, l'endroit où je suis actuellement compte un parking, Aranui Cave et deux départs de randonnées, le Ruakuri Natural Tunnel (une petite boucle d'une demi-heure) et le Waitomo Walkway, qui permet de rentrer à pied jusqu'à Waitomo.

A 5 minutes de là se trouve un autre grand parking, un visitor center très récent et l'entrée de Ruakuri Cave - entrée qui ne passe pas inaperçue :

Ca fait pas super naturel tout ça...
[source : Google Street View]

Et pour cause, c'est une entrée fabriquée par l'homme, inaugurée en 2005. J'avais entendu dire que l'intérieur avec sa rampe descendant jusqu'à la grotte en elle-même faisait penser à un repère de méchant de James Bond, et le moins qu'on puisse dire c'est que c'est tout à fait ça :

Des gouttelettes d'eau sont lâchées depuis le plafond et viennent s'écraser sur le caillou posé au centre de la spirale, en bas, ce qui permet apparemment de faire une transition entre le niveau d'humidité de l'intérieur et de l'extérieur de la grotte
[photo : cambridge.co.nz|

Mais pourquoi donc avoir construit un truc aussi impressionnant ? Il se trouve que l'entrée / sortie de la … Lire la suite

Nouvelle-Zélande 2020 | J5 | Waitomo Caves (partie 1)

Réveil pas trop matinal en cette nouvelle journée du côté de Waitomo. Petit-déjeuner sur le pouce avec des achats de la veille et me voilà parti en direction de la grotte la plus célèbre des environs, Waitomo Glowworm Caves. Ca tombe bien, c'est à environ 500 mètres de l'hôtel !

Comme je vous l'ai déjà expliqué, c'est la même compagnie qui gère le Black Water Rafting et les visites de trois grottes. Il y a un pass permettant de visiter les trois grottes en une journée (dont le prix est vraiment pas donné...), mais sur leur site web c'était pas vraiment clair si c'était réalisable sans voiture. Au guichet, la vendeuse me confirme que oui ; je commencerai par Waitomo Glowworm Caves puis une navette viendra me chercher et m'emmènera vers l'entrée des deux autres grottes. Parfait !

Comme je vous l'ai aussi déjà dit (décidément !), Waitomo Glowworm Caves c'est la grotte qui est visitée par la majorité des touristes de passage dans le coin, puisqu'elle est très facile d'accès et que le tour est bouclé en une heure. Du coup il y a pas mal de monde au visitor center (tout neuf et à l'architecture très moderne) d'où des tours guidés partent toutes les 10 ou 15 minutes.

Le visitor centre que j'avais même pas pensé à prendre en photo (merci Wikipedia !) avec, sur la gauche, l'accès à la grotte
[source : Wikipedia]

Une fois mon heure de passage arrivée, le guide nous rappelle les règles, à … Lire la suite