Chronique n°7 – 07.06.2020

Initialement publié sur Instagram le dimanche 7 juin 2020.


Place à ma désormais habituelle chronique bières avec dix nouvelles bonne choses… Pour cette fois j’ai essayé de faire un petit effort sur la qualité des photos, alors c’est toujours pas Cartier-Bresson (ouais, je balance des noms pour faire cultivé), mais pour des photos prises sur un coin de table mal éclairé avec un iPhone 7 (ouais, je balance les coulisses), il me semble que ça arrache un peu moins les yeux que les dernières fois (sauf qu'il y a la compression d'Instagram qui gâche tout).


Brasserie : Frau Gruber
Bière : Velvet Horizon
Pays : Allemagne
Alcool : 5.00 %
Conditionnement : cannette 440 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 6.50 CHF
DLUO : 26/10/2020
Date de conditionnement : 26/03/2020
Date de dégustation : mai 2020

Après avoir beaucoup entendu parler de Frau Gruber, la brasserie allemande qui monte, j'en bois enfin une ! Au programme, une pale ale juicy de chez juicy.

Tout ça est houblonné avec du BRU-1 et du Vic Secret ce qui donne un fort goût d'orange soutenu par une dose de mangue, de pêche et d'abricot. Certains beer geeks parlent d'un léger hop burn, c'est pas faux (si si, je sais ce que ça veut dire, vous inquiétez pas #bottesecrète), peut-être qu'ils Horizon, mais c'est pas vraiment dérangeant. Seule critique pour ma part, un petit manque de puissance sur l'odeur, mais à part ça, c'est de la pale ale de haut niveau ! Une belle bête, ou plutôt devrais-je dire une... Velvet.


Brasserie : WhiteFrontier
Bière : Russian Imperial Stout
Pays : Suisse
Alcool : 12.00 %
Conditionnement : bouteille 330 ml
Provenance : WhiteFrontier (webshop)
Prix : 5.20 CHF
DLUO : 31/12/2021
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : juin 2020

Place à l'habituelle WhiteFrontier de la chronique ! Etiquette élégante et nom banal au programme de ce stout titrant à 12%. Dans le verre, la bière est très liquoreuse, mais ce qui se remarque surtout, c'est la façon avec laquelle elle t'explose le pif !

Une odeur extrêmement douce et ultra puissante de noisettes te caresse les narines (et non pas une odeur extrêmement douce et ultra puissante de narines te caresse les noisettes, attention !) avec quelques notes de vanille. L'odeur de torréfaction ? Y'a pas. Alors certes, c'est peut-être pas hyper subtil tout ça, mais personnellement j'adore.

Et au goût c'est encore mieux : magnifique complexité avec cette fois une pointe de torréfaction, toujours les noisettes et la vanille, puis l'alcool arrivant en fin de bouche avec une touche d'amertume. Une tuerie !


Brasserie : Dry & Bitter
Bière : Things Ain't What They Used to Be
Pays : Danemark
Alcool : 6.70 %
Conditionnement : cannette 440 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 6.50 CHF
DLUO : 16/10/2020
Date de conditionnement : 16/04/2020
Date de dégustation : mai 2020

Ca surprend au premier coup de nez, avant de jeter un coup d'oeil sur l'étiquette et de réaliser que c'est une West Coast IPA, du coup c'est logique ; le malt est bien présent et la salade de fruits juicy c'est pas ici qu'on la trouvera.

Si l'odeur est sympa (caramélisée et résineuse avec quelques notes poivrées), au goût le malt doux prend trop le dessus et tout ça manque pas mal d'équilibre. Final sec avec un peu d'amertume. Nice Dry, mais rien de mémorable pour ma part.


Brasserie : Dry & Bitter
Bière : Great Gig in the Sky
Pays : Danemark
Alcool : 8.50 %
Conditionnement : cannette 440 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 6.50 CHF
DLUO : 14/10/2020
Date de conditionnement : 14/04/2020
Date de dégustation : juin 2020

Là par contre on est de retour sur de la grosse NEIPA juicy, double dry hoppée en l'occurence. C'est aussi Great-meux que puissant, aussi é-Gig-ibré que fruité, aussi déli-Sky-eux que résineux (vous m'excuserez, j'ai pas trouvé mieux). Chaudement recommandé.


Brasserie : Garage
Bière : Gone Hollywood
Pays : Espagne
Alcool : 4.50 %
Conditionnement : cannette 440 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 6.50 CHF
DLUO : 16/04/2021
Date de conditionnement : 16/04/2020
Date de dégustation : mai 2020

J'étais un peu en manque de berliner weisse et, pour m'y remettre, quoi de mieux qu'une... barcelona weisse ? Amusant détournement du nom du style par les catalans de Garage, même si j'ai par contre pas compris le pourquoi du comment du nom de la bière / de l’étiquette.

Vu la couleur (assez surprenante d'ailleurs !) du liquide, ça vous étonne si je vous dit que ça sent les fruits rouges ? En l'occurence ça a été brassé avec de la mûre et de la rhubarbe. Très bon tout ça, pas ultra acide ni super complexe, mais désaltérant et très agréable.


Brasserie : Garage
Bière : Triangles
Pays : Espagne
Alcool : 4.80 %
Conditionnement : cannette 440 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 5.50 CHF
DLUO : 20/10/2020
Date de conditionnement : 20/04/2020
Date de dégustation : juin 2020

Non, vraiment, je comprend pas souvent le rapport entre le nom de la bière et le design de l'étiquette chez Garage ! Quoi qu'il en soit, on a ici une session IPA particulièrement juicy à la bonne odeur d'ananas. Sans repousser les limites d'une session, ça reste particulièrement honnête. Carré carré tout ça !


Brasserie : Garage + Collective Arts
Bière : Whale Mist
Pays : Espagne + Canada
Alcool : 8.50 %
Conditionnement : cannette 440 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 6.50 CHF
DLUO : 30/03/2021
Date de conditionnement : 30/03/2020
Date de dégustation : juin 2020

Une imperial berliner weisse à 8.5%, c'est pas franchement courant. En plus on a là une bière d'une couleur rouge plutôt folle (la bière étant assez trouble, la photo une fois dans le verre ne lui rend pas forcément justice, mais en cours de service, le liquide qui sort de la cannette a vraiment une couleur incroyable !).

Et qu'est-ce qui lui donne cette couleur me demanderez-vous ? Des mûres, des myrtilles et du cassis (et du lactose). L'odeur est plus complexe que la berliner weisse moyenne avec un bon équilibre entre les différents fruits.

Le cassis domine la première gorgée puis les autres fruits arrivent dans un deuxième temps avec une longue durée en bouche, tout ça avec une acidité agréable. Je dirais que c'est extremely whale done, histoire de changer de langue de jeux de mots. Je suis sûr que vous avez compris, je suis opti-mist !


Brasserie : To Øl
Bière : Wop Wops
Pays : Danemark
Alcool : 6.00 %
Conditionnement : cannette 330 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 4.33 CHF
DLUO : 15/07/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : mai 2020

Non, la cannette n'est pas à l'envers, c'est un délire du graphiste de To Øl : New Zealand pale ale, donc Nouvelle-Zélande = down under. Le nom vient lui apparemment de l'argot kiwi - "I live out in the wopwops" étant l'équivalent de notre "Je vis dans le trou du cul du monde". La Nouvelle-Zélande, il se trouve que j'y étais juste avant cette saloperie de confinement / période de merde, donc c'est parti pour quelques gorgées de nostalgie...

On a une bonne odeur résineuse et raisineuse (ah ah) qui me fait penser à l'utilisation de Nelson Sauvin. Bon, vu que c'est une New Zealand pale ale, fallait pas avoir des papilles de papy de la bière pour le deviner non plus... Mais recherche faite, il est effectivement présent aux côtés des houblons motueka, pacific gem et wakatu.

Que dire d'autre ? Que les fruits tropicaux sont aussi bien présents, que c'est bon, fruité, rafraichissant et que ce pays est aussi génial que son houblon !


Brasserie : Orval
Bière : Orval
Pays : Belgique
Alcool : 6.20 %
Conditionnement : bouteille 330 ml
Provenance : Amstein
Prix : (pas noté)
DLUO : 23/08/2023
Date de conditionnement : 23/08/2018
Date de dégustation : juin 2020

A force de toujours courir après de nouvelles bières, le beer geek moyen a tendance à oublier de revenir de temps en temps aux classiques. C'est mon cas. Pour me rattraper, j'ai re-bu un Orval, chose que je n'avais plus faite depuis... oulà, très longtemps, c'est pas nOrval.

Ca fait tellement longtemps que j'ai même pas pensé à verser ça dans un verre un peu plus adapté. Les Teku (enfin, imitation de Teku en l'occurence), c'est vraiment pas le plus élégant pour les bières moussant beaucoup, mes excuses à toute la Belgique pour ce honteux massacre.

Au goût c'est un peu moins complexe que dans mes souvenirs, très rond (on sent bien l'influence du sucre ajouté), plutôt fruité, avec une touche d'acidité bien sentie. Je vous le dit sans hésitation Madame Monsieur (mais qui est cette mystérieuse Madame Monsieur à qui vous faites constamment référiiiiince, demanderait le personnage joué par Anne... dOrval), c'est toujours bien sympa comme bière !


Brasserie : La Nébuleuse
Bière : Hold Hop V6
Pays : Suisse
Alcool : 8.00 %
Conditionnement : bouteille 330 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 5.50 CHF
DLUO : 31/03/2021
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : mai 2020

Une DIPA ultra fraîche avec une belle longueur en bouche, un bon équilibre et de la douceur, tout ça dissimulant bien les 8% d'alcool. C'est pas si courant d'avoir une DIPA si douce (notes de pêche, de mandarine, de citron, de pamplemousse, voir même de menthe poivrée comme le dit l'étiquette) sans compromis sur la puissance. Une bière Hop-oint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *