Chronique n°3 – 23.04.2020

Initialement publié sur Instagram le jeudi 23 avril 2020.


C’est parti pour mon troisième épisode de mon nouveau rôle d’influenceur brassicole 😅 ! Tout provient de La Mise en Bière et de Qbeer.


Brasserie : WhiteFrontier + Collective Arts
Bière : Confetti Western
Pays : Suisse + Canada
Alcool : 10.00 %
Conditionnement : cannette 330 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 4.00 CHF
DLUO : 30/04/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : avril 2020

WhiteFrontier est dans le top 5 (si pas plus) de mes brasseries suisses préférées, et là je vous présente parmi ce qu’ils ont fait de mieux. Derrière ce nom bizarre de Confetti Western (un délire lié à la période de brassage en plein carnaval selon les explications du brasseur ) se cache une tripe IPA, collab avec les Canadiens de Collective Arts.

La cannette n’est plus toute jeune (j’en avais déjà bu "fraîche", là la DLUO est à avril 2020), mais l’explosion fruitée au nez est toujours bien présente avec mangues et agrumes au rendez-vous. Au goût c’est encore mieux avec une petite amertume, mais surtout un cocktail de fruits ultra frais et juicy sans être too much comme ça peut parfois être le cas sur ce style de bière.

C’est très doux (le sucre ajouté y est peut-être pour quelque-chose), mais super équilibré (les 10% y sont clairement pour quelque-chose) avec une longue durée en bouche, bref c’est quasiment parfait. Que du classique au registre houblons (citra, simcoe et columbus) et pourtant c’est clairement la meilleure IPA suisse que j’aie goûtée et une vraie "concurrente" au niveau international sur un style où la Suisse est d’habitude malheureusement plutôt en retrait, et ça ça fait bien plaisir !


Brasserie : Popihn
Bière : Russian Imperial Stout V3
Pays : France
Alcool : 11.60 %
Conditionnement : bouteille 330 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 5.67 CHF
DLUO : 18/03/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : avril 2020

Pas besoin de clarifier le style, tout est dans le nom. Pour cette V3, alors qu’on est habitués à voir des bières vieillies en fûts de bourbon, là ils ont décidé d’y aller de façon plus bourrine : ils ont carrément ajouté du bourbon dans la bière !

Résultat, une bière ultra liquoreuse (au point que t’en Popihn, mais pas deux) et puissante à 11.6% où le bourbon et la torréfaction sont très perceptibles aussi bien au goût qu’à l’odeur. L’ensemble manque un poil de subtilité, mais c’est vraiment très bon.


Brasserie : Old Nation
Bière : Boss Tweed
Pays : USA
Alcool : 9.30 %
Conditionnement : cannette 473 ml
Provenance : La Mise en Bière (webshop)
Prix : 8.87 CHF
DLUO : (pas noté)
Date de conditionnement : 17/10/2019
Date de dégustation : avril 2020

On reste dans le haut du panier en matière d’IPA, celle-ci venue du Michigan. Là non plus c’est pas ultra frais (six mois depuis l’encannettage, l’encannetation, la mise en cannette ou le nom que vous voulez bien lui donner) et ça se sent un peu à l’odeur ; la grosse dose d’ananas et de mangue n’est probablement plus aussi bien balancée par du résineux qu’à l’époque de sa fringante jeunesse de canette rutilante.

Au goût par contre, les 4 houblons de base et les 4 de dry hop font un boulot incroyable pour un hallucinant résultat de cocktail fruité mangue / pêche / ananas. Et tout ça avec un équilibre parfait apporté par l’amertume et le côté malté.

Fou fou fou. La 13ème bière la mieux classée sur Untappd que j’aie bue sur mes 1’300 et quelques, même s’il faudrait certes pas trop s’y fier. Qu’est-ce que ça doit être quand elle est plus fraîche ! On peut dire qu’ils ont bien… Bossé.


Brasserie : Lagabière
Bière : Ta plus meilleure - pêches et fruits de la passion
Pays : Canada
Alcool : 8.00 %
Conditionnement : cannette 473 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 6.63 CHF
DLUO : (pas noté)
Date de conditionnement : 27/01/2020
Date de dégustation : avril 2020

Derrière ce nom amusant (apparemment venu des clients qui demandaient à ce qu’on leur serve "ta plus meilleure") se cache une DNEIPA de l’est montréalais, à laquelle est ajoutée de la purée de pêches et de fruits de la passion. Tout ça pèse 8% dans une cannette de 473 ml. Ne nous laissons pas intimider - à Lagabière comme à Lagabière.

Curieusement, au nez c’est beaucoup moins fruité qu’une NEIPA sans ajout de fruits. Pas ultra puissant, épicé, avec des notes florales et de levure, et éventuellement une mini trace de pêche qui chatouille les narines.

Au goût, on retrouve les fruits, celui de la passion donnant un bon petit côté acide. Il y a un côté étrange, herbeux je dirais, qui contrebalance le tout. Bref, assez surprenant tout ça, pas mauvais et plutôt équilibré, mais difficile à définir.


Brasserie : Cloudwater
Bière : It Is
Pays : Angleterre
Alcool : 6.50 %
Conditionnement : cannette 440 ml
Provenance : La Mise en Bière (webshop)
Prix : 6.89 CHF
DLUO : 03/04/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : avril 2020

Cloudwater en général ça annonce du lourd, mais là ça c’est révélé être une déception. Une toute petite odeur résineuse sans aucun contraste et un goût fruité très classique donnent une IPA vraiment banale. Pas mauvais, mais banal, plus Water que Cloud (oui je sais, ça veut rien dire).


Brasserie : Cloudwater
Bière : DIPA
Pays : Angleterre
Alcool : 8.50 %
Conditionnement : cannette 440 ml
Provenance : La Mise en Bière (webshop)
Prix : 7.52 CHF
DLUO : 05/04/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : avril 2020

Là par contre on retrouve Cloudwater dans toute sa grandeur ! La sobrement nommée DIPA devrait plutôt s’appeler DNEIPA. Elle est absolument parfaite, juicy à mort, ultra équilibrée, vraiment excellente, bref, une tuerie !


Brasserie : Flying Monkeys
Bière : Freakshow Crush
Pays : Canada
Alcool : 6.30 %
Conditionnement : cannette 473 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 6.63 CHF
DLUO : 09/01/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : avril 2020

On part pour les environs de Toronto avec une cannette couverte de citations dignes d’orner les légendes photos d’influenceurs Instagram. Y’en a une qui sort du lot : "If hops, water, malt and yeast can become beer, just think what we can become". Accolé à une photo de lever de soleil sur une plage paradisiaque, ça claquerait non ?

Bref, la bière. Odeur melon / citron, douce et fraîche comme la peau d’une influenceuse instagrammable. Goût citron / citron vert, à l’amertume aussi discrète que les placements de produits desdits influenceurs.

Autrement dit, on est là sur une NEIPA "de soif". Pas de grand équilibre ou de complexité à exciter un geek au rendez-vous, c’est une bière plus simple (ce qui ne l’empêche pas d’être très bien faite), facile à boire au soleil… en se faisant prendre en photo pour alimenter son Insta.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *