Chronique n°1 – 06.04.2020

Initialement publié sur Instagram le lundi 6 avril 2020.


En ces temps confinés, pourquoi je parlerais pas un peu… bière ? Alors j’ai pas le style d’écriture génial qu’ont @fab_ze_fab, @matthbeers, @hoppy_quarter et d’autres dont j’ai oublié le nom (allez les suivre !), ni leur sens de la mise en scène photographique et encore moins leurs talents de dégustateurs, mais bon, je me lance, au pire ça m’aura occupé quelques minutes, au mieux ça en aura occupé d’autres quelques minutes 😅 !

Au programme, 2 bières ramenées de mes aventures en Nouvelle-Zélande, 4 cannettes venues des bienfaiteurs de Qbeer et une bouteille arrivée mystérieusement dans mon verre après un périple inconnu… Y’a que des bières houblonnées et aucun représentant helvète, mais c’est ce que j’avais en cave avant que je me réapprovisionne en rations de survie !


Brasserie : Garage Project
Bière : Fresh IPA - Mar 2020
Pays : Nouvelle-Zélande
Alcool : 7.00 %
Conditionnement : cannette 440 ml
Provenance : Garage Project Aro Cellar Door, Wellington
Prix : (pas noté)
DLUO : 20/06/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : mars 2020

On commence par une bière ramenée dans ma valise depuis les antipodes (ça fait toujours bien d’utiliser ce mot 🤓), plus précisément depuis Wellington, achetée à la brasserie, une des meilleures du pays. A ne pas confondre avec Garage de Bracelone dont on a plus l’habitude sous nos latitudes (mais si vous confondez c’est pas grave, c’est super bon aussi Garage - bref).

La brasserie est d’ailleurs le seul endroit où trouver cette sublime cannette puisqu’elle fait partie d’une série spéciale : chaque mois une nouvelle IPA toute fraîche avec des houblons différents produite en petite quantité. En l’occurence, les houblons heureux élus sont les classiques mosaic, simcoe et amarillo et l’outsider pahto. Paraît qu’il faut en mettre un peu, mais pahto 😵.

Déjà goûtée à la taproom, j’ai pas pu m’empêcher d’en ramener une… Aucune mousse au service, mais une odeur sentant bon les fruits et le houblon frais, à peine gâchée par quelques notes de levure un peu hors sujet si on veut être pénible. Au goût c’est excellent, super équilibré, bien juicy, avec une amertume pas en reste.

Une très grosse réussite de cocktail houblonné, j’aimerais bien pouvoir goûter les suivantes sortant chaque mois - une des 18’486 raisons (ouais, j’ai compté) qui me font envie d’être de retour en Nouvelle-Zélande très vite !


Brasserie : Garage Project
Bière : Unconditional Love Mix Tape
Pays : Nouvelle-Zélande
Alcool : 7.50 %
Conditionnement : cannette 440 ml
Provenance : Garage Project Aro Cellar Door, Wellington
Prix : (pas noté)
DLUO : 07/10/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : mars 2020

2ème bière sortant du garage avec à nouveau un design de cannoche très sympathique, ici inspiré d’une cassette audio, avec la liste des morceaux servant de description de la bière.

Nous voilà avec une IPA translucide sans un pet de mousse. Aucun doute à avoir dès le premier coup de nez ; on est sur une West Coast IPA. Old school comme dit sur l’étiquette, vu comme le style a laissé sa place aux NEIPA ces derniers temps.

Après l’odeur, le goût : équilibre parfait, présence maltée bien compensée par du houblon résineux, c’est du tout bon !


Brasserie : O/O
Bière : Narangi
Pays : Suède
Alcool : 6.80 %
Conditionnement : cannette 330 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 4.92 CHF
DLUO : 11/04/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : mars 2020

Une IPA de haut niveau venue de Suède. Au nez on sent qu’on a affaire à quelque chose de bien : du fruité, de l’herbacé, même un peu de malt, un joli mélange. Et au goût on se retrouve avec une belle amertume parfaitement équilibrée avec de la mangue plutôt juicy et un ensemble bien plus complexe que l’étiquette (ils ont pas dû passer trop de temps à la mettre au… point 🤭). Très bon.


Brasserie : O/O
Bière : Bangatan
Pays : Suède
Alcool : 7.00 %
Conditionnement : cannette 440 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 6.56 CHF
DLUO : 14/04/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : mars 2020

On reste dans la même brasserie et toujours dans de l’IPA avec une étiquette un peu plus complexe… mais une bière qui l’est moins. C’est très bien fait, orienté sur la mangue aussi bien à l’odeur qu’au goût, mais à part de mini-notes résineuses en bouche, ça manque un peu de contraste. N’empêche que ça se boit très bien !


Brasserie : North
Bière : Sea of Kindness
Pays : Angleterre
Alcool : 4.50 %
Conditionnement : cannette 440 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 5.00 CHF
DLUO : 19/06/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : mars 2020

Ca fait longtemps que j’avais plus rien bu venant des Anglais de North Brewing, heureusement que Qbeer est passé par là.

Au programme, une excellente session IPA qui cache très bien son "manque" d’alcool (4.5%) grâce à un équilibre parfait fruit / amertume et un goût tropical bien présent. La définition parfaite d’une session, on s’imagine sans mal passer une soirée à s’en envoyer quelques pintes (bon, c’est vrai que par les temps qui courent, on s’imagine sans mal passer une soirée à s’envoyer quelques pintes de n’importe quoi pourvu qu’on puisse mettre les pieds dans un bar 🍻 !).


Brasserie : North
Bière : Big House Waltz
Pays : Angleterre
Alcool : 8.50 %
Conditionnement : cannette 440 ml
Provenance : Qbeer
Prix : 5.00 CHF
DLUO : (pas noté)
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : mars 2020

On passe de la session à la double IPA, et à du lourd ! Au nez on se prend une déflagration de résineux et d’ananas. Il m’a semblé sentir des notes maltées au début, mais c’est p’t’être bien un délire de ma part. Bref, c’est puissant, même si on pourrait être exigeant en voulant plus d’équilibre.

Au goût, c’est résineux, amer, fruité (mangue principalement) et juicy à mort, bien plus équilibré qu’il n’y paraît. Une bière géniale !


Brasserie : De Koninck
Bière : Wild Jo
Pays : Belgique
Alcool : 5.80 %
Conditionnement : bouteille 330 ml
Provenance : (pas noté)
Prix : 2.50 €
DLUO : 31/01/2020
Date de conditionnement : (pas noté)
Date de dégustation : avril 2020

La fameuse bière mystère… Une blonde aux bretts d’après l’étiquette. Jolie couleur cuivrée translucide avec une belle mousse et, à l’odeur, on a effectivement les bretts : c’est funky, avec quelques notes de foin, pas très équilibré mais sympa.

Par contre, on sent plus la carbonation que le goût, c’est problématique ! En se concentrant, on distingue une mini amertume et un semblant d’arrière-goût bretté. C’est décevant. Et je m’aperçois que c’était ma 1’300ème bière, j’ai fait mieux niveau symbolique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *